Accueil > Actualités photovoltaïques > Nouveaux records de rendement pour des cellules solaires au (...)

Nouveaux records de rendement pour des cellules solaires au silicium

Une équipe de chercheurs du CSEM, du NREL et de l’EPFL ont obtenu des rendements record atteignant 32,8% et 35,9% pour des cellules solaires à jonctions multiples utilisant une jonction arrière en silicium.

Le laboratoire national sur les énergies renouvelables du Département de l’énergie des États-Unis (National Renewable Energy Laboratory ou NREL), le CSEM et l’EPFL ont accompli une avancée symbolique importante. Leur travail en commun a permis de démontrer le fort potentiel des cellules photovoltaïques à jonctions multiples utilisant une jonction arrière en silicium : ils ont établi un nouveau record de rendement de conversion sous éclairement solaire pour des cellules solaires III–V/Si, atteignant 32,8% pour les cellules à double jonction et 35,9% pour les cellules à triple jonction.

Ces réussites publiées récemment dans Nature Energy représentent une première mondiale dans la course très concurrentielle qui vise à améliorer le rendement des cellules solaires, et confirment le potentiel de cette approche.

Des cellules dites « à jonctions multiples »

Faire le choix de l’énergie solaire implique un compromis obligatoire entre coût et rendement. Des taux de rendements supérieurs à 35%ont été atteints en laboratoire, mais uniquement par des cellules nécessitant des matériaux très coûteux. Le marché actuel du photovoltaïque (PV) est quant à lui dominé par des modules rentables constitués de cellules solaires de silicium à simple jonction, dont les rendements sont compris entre 17% et 22%. Tout comme de nombreux centres de recherche et acteurs industriels, le NREL, le CSEM et l’EPFL travaillent sur des cellules dites « à jonctions multiples », une technologie associant le silicium à une cellule parvenant à absorber la lumière bleue du soleil avec plus d’efficacité.
La transition entre les cellules de silicium à simple jonction et les cellules solaires à jonctions multiples a le potentiel de générer des rendements supérieurs à 30%, tout en bénéficiant toujours de l’expertise de fabrication rentable des cellules solaires de silicium.
Le NREL et des scientifiques suisses se sont consacrés à la production de ce type de cellules solaires pour démontrer expérimentalement des rendements qui dépassent 30%. En janvier 2016, cette équipe de chercheurs est parvenue à atteindre un rendement de 29,8%, établissant ainsi son premier record.

Accueil | Plan du site | Espace privé | Le Principe (photo-Voltaique)| Infos Légales | Contact

Copyright © Etude et installatio 2008 - 2017 | Réalisation Pro Service Office - Charente (16)